Espagne

Le retour de l'Espagne parmi les États membres du CERN en 1983 a été synonyme de renaissance pour la physique des particules dans le pays. Cette même année, un programme spécial pour la physique des particules a été mis en place dans le cadre du Plan national espagnol pour la recherche et le développement. Aujourd'hui, c'est la suite de ce programme qui coordonne et finance une grande partie de la recherche en physique des particules expérimentale et théorique et en astrophysique des particules en Espagne.

Une partie importante des activités de physique expérimentale des hautes énergies menées dans le pays se déroulent dans les instituts et universités suivants : le Centro de Investigaciones Energéticas, Medioambientales y Tecnológicas (CIEMAT) à Madrid ; l'Institut de Fisica d'Altes Energies (IFAE) à Barcelona ; l'Instituto de Física Corpuscular (IFIC), centre conjoint du Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) et de l'Université de Valence ; l'Instituto de Física de Cantabria (IFCA), centre conjoint du CSIC et de l'Université de Cantabrie ; l'Université autonome de Madrid, l'Université de Saint-Jacques-de-Compostelle, l'Université d'Oviedo, l'Université de Barcelone et l'Instituto de Microelectrónica de Barcelone. Ces centres contribuent de manière importante à la construction de détecteurs et aux activités de R&D.

D'autres groupes, tels que l'Instituto de Estructura de la Materia (CSIC), l'Universidad Complutense de Madrid, l'Université polytechnique de Catalogne, Salamanque et Huelva et le Centro Nacional de Aceleradores-Universidad de Seville contribuent à la physique nucléaire expérimentale. Plusieurs groupes théoriques tels que l'Instituto de Física Teórica de Madrid, l'Université de Saragosse et l'Université de Grenade sont très actifs dans le domaine de la physique des particules ; ils étudient un vaste éventail de questions allant de la phénoménologie à la physique mathématique. L'Espagne participe aussi activement à la plupart des activités européennes de la Grille. Le Centre national pour la physique des particules, l'astrophysique des particules et la physique nucléaire assure également une coordination et un appui pour tous les groupes (https://www.i-cpan.es/en).

L'industrie espagnole a participé à la construction du LHC et de ses détecteurs et a bénéficié d'un important transfert de technologies du CERN

Dernière mise à jour le 22 mars, 2021

Expériences

Projets

,
,

Participation à la WLCG