Bulgarie

La coopération entre la Bulgarie et le CERN a commencé dans les années 1980, avec la participation de physiciens bulgares à l’expérience L3 au LEP. La relation s’est poursuivie avec l’approbation de l’expérience CMS au LHC, où les physiciens bulgares étaient principalement chargés de la construction du calorimètre hadronique et des chambres à plaque résistive pour le système à muons du tonneau.

L'obtention du statut d’État membre du CERN en 1999 a constitué pour la Bulgarie une étape importante de son intégration européenne dans le domaine de la physique des hautes énergies, et a stimulé le développement scientifique et technologique dans de nombreux domaines, au profit du pays et de sa communauté scientifique.

Les scientifiques, ingénieurs et techniciens bulgares prennent part à différentes expériences du CERN, même si leur participation est surtout axée sur CMS. Les spécialistes bulgares sont également très actifs en ce qui concerne la Grille de calcul pour le LHC (LCG), le projet EGEE et le projet SEEGRID. Le statut d'État membre de la Bulgarie offre au pays de nouvelles perspectives d'évolution professionnelle pour la jeune génération de physiciens et d'informaticiens.

Dernière mise à jour le 22 mars, 2021

Expériences

,
,
,
,